http://www.metal-cunt.com/pages/interviews/interview-hemoragy.html

 

Interview par Metal Cunt

Groupe : Hemoragy

Album : The Thirst World War (2013)

Bonjour à vous et merci de répondre à nos questions, pouvez-vous présenter votre groupe, (ainsi que le ou les membres répondant à nos questions) ?

Salut ! HEMORAGY est composé de 2 frères Johannes MUSSLIN (guitare/chant) et Steve MUSSLIN (batterie) ; Victor ROSAN (guitare) et moi-même Lynda SIEWICZ à la basse ! On existe depuis 2001 et on vient de sortir notre 4 ème album THE THIRST WORLD WAR.

Après notre chronique, nous avons relevé une certaine personnalité présente dans vos compositions, notamment l'humour qui semble avoir une place importante. Pouvez-vous nous expliquer ce choix ?

Effectivement on est une bande de bons déconneurs et donc cet esprit rock'n roll ressort dans notre musique et surtout dans nos textes ! Cela peut aller du JESUS KING OF WINE (2 ème album) où Jesus est un métalleux qui multiplie le vin et les bières à une THIRST WORLD WAR 3 ème guerre mondiale de la soif que j'expliquerais plus bas, en passant par headbanguer à s'en décrocher la tête (HEADBANG TILL DEATH).
Chaque texte détaille des histoires, des anecdotes se basant sur la réalité et en y incluant toujours des éléments plus ou moins fantastiques , humoristiques et assez mystérieux. Mystérieux car au final on ne sait pas vraiment si c'est la vérité ou pas !! Je peux assurer que la plupart de ces histoires sont vraies !! J'invite vraiment les gens à découvrir les textes ! héhé, Par exemple, le fait que certains dans le groupe deviennent des hommes/cafards à force de travailler dur, les microbes les rendent plus résistants, ils portent des trucs de plus en plus lourds, ils vont tous nous enterrer les premiers ! les élevages de zombies avec des concours pour celui qui aura le zombie le plus rapide, des zombies travestis, le vigneron qui ne peut pas participer au concours annuel du meilleur vin car il le finit avant, la révolte des saucisses à la boucherie, l'homme qui se transforme en pochtron/garou, des rencontres avec des êtres d'un autre siècle.. ou pas ! etcetc !
L'humour a une place importante comme tu as pu le voir, mais on essaye tout de même de ne pas tomber dans le l'humour trop lourd ! Des touches d'humour et ça roule !

Comment êtes-vous arrivé à ce que votre album soit produit sur Misantrof ANTIRecords (Norvège), label de Vrangsinn, bassiste de Carpathian Forest?

Moi-même aimant beaucoup Carpathian Forest musicalement, je me rends très souvent à leurs concerts et on finit toujours par croiser les musiciens dans les couloirs. Ayant toujours un cd promo d'HEMORAGY sur moi, je leur avais donné notre tout premier album FIRST BLOOD en 2003. Il est en sorti que le bassiste Vrangsinn a beaucoup aimé l'esprit roots et direct et donc il a continué à nous suivre, nous demandant de lui envoyer régulièrement nos cds. Dans le même temps il a monté son label Misantrof ANTIRecords et nous a demandé pour le THIRST WORLD WAR ! Grâce à la libre écoute et téléchargement, Misantrof ANTIRecords nous donne une très grande visibilité dans tout le monde entier, d'ailleurs dès la 1 ère semaine de mise en ligne, THE THRIST WORLD WAR a été téléchargé plus de 30.000 fois dans le monde ! Avec un lien direct vers notre merchandising, les ventes en ligne sont bonnes !

Un autre point troublant, l'artwork. Une pochette un peu décalée et éloignée des habitudes thrash. Cependant il apparait un lien logique, la guerre (référence au titre de votre album) et l'alcool. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Pour cette pochette, nous avons travaillé avec un français Phil Umbdenstock qui a très bien su concrétiser toutes nos idées au moindre détail, sa patte est unique ! Il s'agit d'une scène de la troisième guerre mondiale de la soif ! (un jeu de mot en anglais). Le but de cette guerre est de saouler, rendre ivre mort la partie adverse en utilisant ses propres « armes » comme le saké pour les japonais, le vin pour les français, la bière pour les allemands, les belges, la vodka pour les pays de l'est, la tequila pour les mexicains, etc ! Chaque camp fait la guerre et s'amuse selon ses propres traditions comme la bonne bouffe et les femmes du french can-can pour les français. Je tiens à préciser que c'est apolitique ; Tout est dans la démesure, c'est bourré de stéréotypes, voilà pourquoi il y a des éléments farfelus comme l'énorme bière des allemands et des anachronismes… Bacchus dans tout ça se frotte les main depuis son petit nuage !

Vous avez joué au Hellfest en 2011. Comment le groupe a-t-il vécu cette expérience, et quels ont été les retours ?

On était programmé pour jouer vers minuit au Metal Corner, mais au reveil vers 10heures le téléphone sonne et re-sonne et on nous proposait de remplacer THE HAUNTED sur la Mainstage dans 2 heures ! Encore imbibés d'alcool de la veille, ni une et ni deux debout là-dedans et hop on est parti, rock'n roll ! Les gens qui nous connaissaient étaient étonnés et ravis de nous voir débarquer sur la Mainstage en plein milieu de l'après midi, entre Hammerfall et Ufo car ce n'était pas indiqué dans le programme ! Et c'était parti pour le show ! Même si on a pas pu jouer notre final avec Jesus King Of Wine sur scène, on est très contents que les orgas nous aient choisi et nous fassent confiance en nous permettant de jouer sur la grande scène !

Hemoragy se compose de 4 membres, mais il n'est pas rare que vous fassiez appel à d'autres musiciens. Est-ce par nécessité ou simplement pour une meilleure performance ?

HEMORAGY a toujours été un noyau solide à 3 depuis le début (les 2 frères et moi-même). Et on a eu plusieurs guitaristes. Pour le THIRST WORLD WAR, Paul UNGARO était dans le groupe mais a du rejoindre son pays le Pérou, on a quand même gardé ses solos. Et le deuxième guest est Ivan SIKIC, aussi un ancien guitariste mais qui a quitté la France pour l'Angleterre ! On est resté bons amis et c'est un plaisir de jouer avec eux.

Quel est le futur d'Hemoragy ? Des projets en dehors de la France ? Featuring ?

Le futur est de composer le 5 ème album, nous sommes en discussion avec différents labels et de continuer les concerts et peut-être quelques dates sont prévues en Espagne !

Le titre Gallia Comata est chanté en Français et a été, manifestement, très apprécié par les critiques métal. Allez-vous en tenir compte ?

Oui le morceau Gallia Comata est très apprécié (comme le morcau «  Bourré et Heureux  » sur HeadBang Till Death ) car outre les riffs et l'ambiance, il est chanté en français ! Et bien évidemment lorsqu'on écoute un titre chanté dans notre langue, on est tout de suite saisi car la compréhension est rapide ! On en tient compte bien sûr et d'ailleurs on a écrit un morceaux en espagnol, Los Mariachis de la Muerte  !

Un petit mot pour la communauté métal Française et les lecteurs Metal Cunt ?

A tous nos invincibles métalleux ! Rock'n roll !

Merci d'avoir répondu à nos questions et bonne chance pour la suite de votre aventure !

Merci également pour l'interview et longue vie à Metal-cunt !